Vroum Vroum

Publié le par penn-all-ar-bed.over-blog.org

05- Vientiane 13Vientiane est une gentille ville d’environ ? habitants (les chiffres varient entre 200 000 et 700 000 selon les sources !), sans gratte-ciel, sans pollution, sans stress. Le meilleur moyen de la parcourir c’est le vélo, qu’on loue dès le premier jour pour explorer les temples et sites historiques que la ville a à nous offrir. De l’autre côté du Mékong, c’est la Thaïlande qui nous tend les bras, mais encore un pays à traverser et un mois de patience avant de passer la frontière ! Vientiane est tellement agréable qu’on y reste presque une semaine, à profiter du vélo, des restos, du bowling (Owen a dépassé les 100 pts pour la 1ère fois de sa vie !), de la piscine (sous la pluie, c’est plus rigolo), des massages traditionnels laotiens (pêchus !), etc. On a même le droit à un peu de campagne grâce à Mimi (une ancienne collègue Laotienne d’Owen), qui nous emmène déjeuner dans sa famille à une trentaine de km du centre-ville.


05- Vientiane 01

L'arc de Triomphe à Vientiane

 

05- Vientiane 04

That Luang, une stupa qui contiendrait un os de sternum du Bouddha

 

Les vestiges de la colonisation sont peu présents au Laos ; l’anglais remplace quasi-automatiquement le français sur les panneaux (à l’exception de quelques administrations), idem pour les noms de rue (sauf à Vientiane, qui a gardé l’appellation « rue »), et les Laotiens parlent beaucoup plus anglais que français. Par contre, ils ont gardé quelques habitudes bien françaises, comme les boulangeries, et la pétanque ! Est-ce qu’ils n’auraient gardé que le meilleur ?


05- Vientiane 13

Le tailleur des Champs-Elysées

 

On quitte la sympathique capitale le 4 juillet en direction de Paksé, au sud du pays. On ne sait pas trop ce qu’on va y faire, on verra sur place. Mais on n’y va pas avec n’importe quel moyen de transport mesdames et messieurs ! Arrivés à la gare routière c’est un énorme car- couchette à deux étages affichant fièrement en néons rose et vert les lettres « VIP King of Bus » qui nous est présenté. Mais l’habit ne fait pas le moine, et le King of Bus rend l’âme à 3h du matin ! Nous devons finir le trajet (200 km), à pied… (non, on rigole, un autre bus a pris le relais). Paksé nous fait rapidement comprendre qu’il n’y a rien à faire en son centre. Tout ce passe autour, et le meilleur moyen de transport pour explorer la région est la moto. On loue donc notre Honda 100 cc et en route pour les cascades et le plateau du Bolaven, seule partie du pays où est cultivé le café (héritage des français !).

 

Cette virée de 3 jours fut sublime. Nous commençons tranquillement par visiter et nous baigner dans quelques cascades. Puis, malgré les avertissements des loueurs de motos nous avons choisi de prendre un chemin de terre/petit cailloux de 80 km. Et là, bien sûr, il s’est mis à pleuvoir ! Commence donc une partie de rodéo avec la moto dans les rivières de boues et les pentes glissantes. Et malgré notre peu d’expérience, on s’en sort ! C’est seulement quand la moto est à l’arrêt qu’on tombe dans la boue et qu’on casse le rétroviseur …

 

 

 

 

 

06- Paksé et Bolaven 04

Gaëlle fait un spectacle dans la cascade

 

06- Paksé et Bolaven 05

Réalisé sans trucages, la moto roule en vrai !

 

 

 

 


On fait étape à Sekong et repartons le lendemain pour le petit village de Tadlo, au bord de l’eau. Malgré le côté touristique de l’endroit, on savoure une petite marche dans la campagne laotienne qui nous fait traverser rizières et champs de maïs pour arriver à une cascade où on se baigne avec une dizaine d’enfants laotiens.

 

06- Paksé et Bolaven 14

Les enfants laotiens qui nous ont accompagné à la cascade

 

 

 

Le dernier jour de notre périple motorisé, nous partons visiter Wat Phu, les vestiges d’un temple Khmer pré-Angkorien (on vous en dira plus sur Angkor quand on l’aura visité). Mais en quelques mots, on a appris que la civilisation Khmer, qui a atteint son apogée vers le 11ème-12ème siècle, est la plus puissante qui ait jamais existé en Asie du Sud-Est).

 

 

 

En rentrant de notre road trip on retrouve Gweltaz (qui était parti visiter une autre partie du pays) et choisissons notre prochaine et dernière destination laotienne : l’ile de Don Det.

 

06- Paksé et Bolaven 15


En bonus :

 

  •  Le bilan sanitaire à J 110 : Une croûte sur le pied de Gaëlle (souvenir de la chute à l’arrêt en moto), des tas de boutons (moustiques et autre) et 1 ou 2 petites tourista chacun
  • Une carte du Laos avec nos étapes pour ceux qui sont perdus !

carte laos

Nos grandes étapes au Laos

 

 

Prochaine épisode : au cœur des 4000 îles

Publié dans Laos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H


Encore des vidéos, on adore !! si jai bien compris, il faut que j'aille au Laos pour devenir une star du bowling !!! c'est noté !
Bonne route et amusez-vous bien les ptits loups !! 



Répondre
P


Oui, ça marche qu'au Laos. Par contre, c'est quitte ou double : d'autres joueurs (Mr. Gw pour ne pas le citer) y ont laissé des plumes...